2015

SPLENDID'S
JEAN GENET Arthur Nauzyciel

« Si je voulais qu’ils fussent beaux, policiers et voyous, c’est afin que leurs corps éclatants se vengeassent du mépris où vous les tenez. »
— Jean Genet, JOURNAL DU VOLEUR

LA PIÈCE

Au 7e étage du Splendid’s Hôtel, sept gangsters américains sont encerclés par la police. Ils ont kidnappé puis étranglé la fille d’un millionnaire. Il n’y a pas de doute sur l’issue à venir : elle leur sera fatale. C’est le début d’une danse de mort où ils vont jouer à être ceux qu’ils n’ont jamais été. Sous le regard d’un flic fasciné qui a choisi de trahir son camp et de les rejoindre, les voyous tentent de retarder l’assaut.
Comme un écho à son film UN CHANT D’AMOUR où il filmait le désir sexuel de prisonniers qu’épiait constamment un maton, Jean Genet construit ici un espace-temps sans échappatoire possible où chaque geste accompli et chaque phrase prononcée se lestent de non-dits tout en se heurtant à l’inéluctable. Il y a dans ce texte des inconscients qui se réveillent, des peurs d’où naissent les fantômes, des entreprises de séduction muées en jeux de massacre. Le flic planqué au milieu du gang est le maton du CHANT D’AMOUR et Genet lui-même passe par les mailles de la fiction via l’un des protagonistes : Johnny alias Jean. L’écrivain, ancien délinquant et prisonnier, qui avait raconté ses errances, ses crimes, ses amours et sa morale subversive dans le JOURNAL DU VOLEUR opère dans SPLENDID’S une mise en abyme fascinante.

C’est depuis JULIUS CAESAR de Shakespeare, créé à Boston en 2008 et présenté au CDN en ouverture de la saison 2009/2010, qu’Arthur Nauzyciel a le désir de mettre en scène cette pièce pour la même équipe d’acteurs américains. Il entretient par ailleurs une longue histoire artistique avec les collaborateurs qui sont présents sur cette nouvelle création: le décorateur Riccardo Hernandez, l’éclairagiste Scott Zielinski, le chorégraphe Damien Jalet, le styliste José Lévy et le créateur sonore Xavier Jacquot. SPLENDID’S s’est imposé comme l’envie de poursuivre une recherche esthétique entre théâtre et cinéma, qui brouille les frontières entre rêve et veille, réel et illusion. Les acteurs américains et le comédien français Xavier Gallais se rencontrent et nous entraînent dans l’univers sensuel de SPLENDID’S. Façon de convoquer l’imaginaire du cinéma américain, et d’user de la langue française comme d’un sous-titre de polar.

Les représentations seront précédées de la projection du film UN CHANT D’AMOUR (1950, 26 min) de Jean Genet.
Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, projection interdite aux moins de 16 ans.

Photographies: Frédéric Nauczyciel pour le CDNO

GÉNÉRIQUE

Spectacle en anglais surtitré

Avec
Jared Craig Pierrot

Xavier Gallais Le policier
Ismail Ibn Conner La Rafale
Rudy Mungaray Johnny

Daniel Pettrow Bob
Timothy Sekk Riton
Neil Patrick Stewart ou David Barlow Bravo

James Waterston ou Michael Laurence Scott

Et la voix de Jeanne Moreau

Texte original: Jean Genet; traduction en anglais: Neil Bartlett; mise en scène: Arthur Nauzyciel; décor: Riccardo Hernandez; lumière: Scott Zielinski; collaboration artistique et travail chorégraphique: Damien Jalet; costumes et tatouages: José Lévy assisté de Fabien Ghernati; son: Xavier Jacquot; assistant décor: James Brandily; participation au casting: Judy Bowman, CSA (USA); régie générale: Jean-Marc Hennaut; régie son: Florent Dalmas, Vassili Bertrand; régie lumière: Christophe Delarue; régie plateau: Antoine Giraud Roger; surtitrage: Bertille Kapela; photographies et film autour de la création: Frédéric Nauczyciel

Remerciements: Florent Masse, Ricky Becker, Nicole Birmann Bloom, Francis Cholle, Albert Dichy, Mathieu Simonet

Production
Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre

Coproduction
Région Centre, Le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées; Centre dramatique régional de Tours — Théâtre Olympia; MCB° Maison de la Culture de Bourges/Scène nationale

Avec le soutien de l’Institut Français et de la Ville d'Orléans.
Avec l’aide des Services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis, du Pioneer Works Center for Art and Innovation et du Abrons Arts Center pour les répétitions à New York.
Le décor est construit par l’atelier de la MCB° Maison de la Culture de Bourges/Scène nationale.

Le texte est édité aux Éditions Gallimard, Collection L’Arbalète.

Création/Spectacle répété au CDN Orléans/Loiret/Centre

PRESSE

"Un spectacle splendide, d’une beauté vénéneuse et rêveuse." Le Monde, mars 2016

 

• «Ils s'appellent Riton, Pierrot, Bob ou Rafale, leurs répliques ont l'éclat de pierres précieuses. La langue de Genet charrie des diamants dans ce drame où chacun semble rêver l'autre, où l'on fait revenir les défunts, où les rôles s'échangent, s'inversent, où les héros s'engueulent, se désirent, se déguisent et se trahissent dans un miroitement infini, une valse ricanante de masques au bord de la mort brillamment interprétée par des acteurs de haute volée.»
Hugues Le Tanneur, Libération, 7 avril 2015

• "Arthur Nauzyciel retravaille ici avec les remarquables comédiens américains avec lesquels il avait créé son mémorable Julius Caesar, en 2008. Genet est donc joué en anglais, dans la belle traduction de Neil Bartlett, ce qui lui donne une étrangeté supplémentaire. Nauzyciel fait de Splendid’s un rituel au bord de la mort, spectral et splendide. Il peaufine son travail sur la langue, l’espace et les corps, qui en fait un des meilleurs metteurs en scène français d’aujourd’hui. Dans le magnifique décor en angle, carcéral et nocturne, de Riccardo Hernandez, les sept comédiens américains, accompagnés par l’acteur français Xavier Gallais, qui joue le policier, apparaissent et disparaissent derrière les portes d’hôtel, créant ainsi un hors-champ mystérieux et insondable comme la mort."
Fabienne Darge, Le Monde

• "C’est cette écriture radicale qu’Arthur Nauzyciel, le directeur du centre dramatique d’Orléans, magnifie en un chant profond d’amour, de solitude et de mort. (...) Le texte, souvent trivial et cru, résonne avec une force sensuelle et poétique inouïe. Ou plutôt, se lit en surtitre. En effet, dans le prolongement d’un travail commencé il y a près de quinze ans aux États-Unis, Arthur Nauzyciel s’est entouré, à une exception près (Xavier Gallais, le «flic»), d’une distribution exclusivement américaine au jeu d’une précision et d’une puissance stupéfiante."
Didier Méreuze, La Croix

• "Arthur Nauzyciel fait de cette pièce tragique de Genet, fantasmée comme un film noir américain, "un chant d'amour" pour les mauvais garçons".
TT Télérama - Emmanuelle Bouchez

• "Les bas-fonds de New York: Le metteur en scène Arthur Nauzyciel réalise le rêve de Jean Genet: monter SPLENDID'S en anglais, une pièce nourrie des codes du polar hollywoodien. Avec Jeanne Moreau en guest-star. Reportage sur les répétitions aux Etats-Unis."
Avant papier de Patrick Sourd pour les Inrockuptibles sur les répétitions à New York au Abrons Arts Center.

 

• "Arthur Nauzyciel livre une pièce onirique, où les silhouettes, flamboyantes, évoluent dans une atmosphère aux contours cotonneux. Une sensation de flou, de ralenti magnifique, de lenteur oppressante qui plonge le spectateur dans une étrange transe visuelle. Une séance d'hypnose théâtrale servie par un jeu en anglais parfaitement surtitré, par la voix idéalement mélancolique de Jeanne Moreau, et, surtout par une troupe d'acteurs majeure. «Splendid's», un spectacle de rêve."
Matthieu Perrinaud, La République du Centre

• "Rentrée de Janvier: l'hiver sur les planches": SPLENDID'S dans la sélection spectacles du Monde.
Par Fabienne Darge et Brigitte Salino

Avant papier La république du Centre sur les répétitions à New York, Matthieu Perrinaud, 12 décembre 2014

• "La force avec laquelle le réel vient parfois percuter la fiction laisse pantois. En allant assister mi-janvier à la création d'Arthur Nauzyciel, on n'imaginait pas ressentir avec une telle intensité la charge émotionnelle que véhiculent les mots d'un auteur. (...) L'effet est sidérant, l'expérience inoubliable."
Joëlle Gayot lavie.fr

"Éblouissant Splendid's par Arthur Nauzyciel" Toutelaculture.com

"Sensuals & Co" Lestroiscoups.com

 


• France Culture, émission "Changement de décor" par Joëlle Gayot 
Notre invité ce soir est Arthur Nauzyciel. Ceux qui croient que cet artiste attachant et sensible, fait de la mise en scène, ceux là, ils sont à côté de la plaque.  Quand Nauzyciel s'approche des plateaux, ce n'est pas juste pour organiser dans l'espace d'une salle obscure, un texte, de la musique, des corps, des voix, le tout pris dans un décor.  Enfin c'est un peu ça quand même mais enfin. Quand Nauzyciel s'approche des plateaux, c'est pour que s'y révèle la matière organique qui ne se voit pas à l'oeil nu et ne s'entend qu'à condition de lévitation intérieure. Ce qu'il fait, en vérité, c'est de chercher à créer du présent. Son présent à lui est un flux que traversent morts,  ancêtres, enfances, histoires passées, un magma en mouvement précipité à la rencontre du vivant. Il n'a pas monté par hasard Ordet, La Mouette de Tchekhov, et aujourd'hui Splendid's de Genet. Tous ces textes répondent d'une façon ou d'une autre à son désir de corréler l'être et le non être.

DOCUMENTS

Télécharger le
dossier artistique

Revue de presse globale

 

TOURNÉE 2015-2016

17 mar—26 mar 2016
La Colline – Théâtre national, Paris

19 avr-21 avr 2016
Théâtre Vidy-Lausanne - Suisse

27 avr-28 avr 2016
CDDB – Théâtre de Lorient, CDN

21 aoû—22 aoû 2015
Théâtre national de Corée (NTCK), Séoul

le 20 octobre 2015 
Splendid's "unplugged"
Cultural Services of the French Embassy, New York, USA

29 oct—01 nov 2015
Centro Dramatico Nacional, Madrid - Espagne

03 déc—05 déc 2015
La Criée – Théâtre national de Marseille, CDN

TOURNÉE 2014-2015

Création
14-16 janvier 2015

CDN Orléans/Loiret/Centre
Centre dramatique régional de Tours – Théâtre Olympia
Théâtre du Nord, CDN de Lille
MCB° Bourges
La Comédie de Reims, CDN
Le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées


contacts

CDN Orléans/Loiret/Centre:
Anne Cuisset, Secrétaire générale 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tournées à l’international, 
Quaternaire:
Emmanuelle De Varax 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Presse: Nathalie Gasser
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 (0)6 07 78 06 10