2016

NOUS SOMMES REPUS 
MAIS PAS REPENTIS

PRÉSENTATION

Repas à coups de marteau

Voss, penseur infirme, neurasthénique et puéril, sort de sa maison de repos pour s’enfermer dans la maison de ses parents et y jouer les tyrans domestiques aux dépens de ses deux sœurs actrices, Ritter et Dene, condamnées à un étouffement de la chair «à perpétuité». Ostracisme familial sur fond de vaisselle brisée... Ritter, Dene, Voss, sont aussi les véritables noms des trois comédiens qui créèrent l’œuvre traduite sous le titre de DÉJEUNER CHEZ WITTGENSTEIN – un trio d’«acteurs intelligents» que Thomas Bernhard admirait suffisamment pour leur dédier sa pièce en la baptisant de leurs noms. Alors, pourquoi «Wittgenstein» ? Parce que Bernhard a non seulement nommé le philosophe dans une note liminaire, mais parsemé les répliques d’allusions précises et ironiques à son célèbre compatriote, rejeton d’une illustre famille viennoise, qui enseigna à Cambridge avant de partir vivre en Norvège, loin de tous, dans une cabane en rondins. Cela étant, dans le corps du texte proprement dit, l’auteur du Tractatus Logico-Philosophicus est devenu Ludwig Worringer, patient distingué du docteur Frege... Alors, Voss incarne-t-il l’un des fondateurs de l’empirisme logique, ou un maniaque qui ne supporte de porter que des caleçons de coton grossier et de fabrication suisse ? Est-il génial, sénile, l’un et l’autre, l’un par l’autre ? Ou un totem de plus qu’il faut saisir à deux mains pour fracasser toutes les autres idoles culturelles à la ronde, comme autant de porcelaines fines dans ce «repas à coups de marteau» ?

GÉNÉRIQUE

avec Marie Bos, Séverine Chavrier, Laurent Papot
Et la participation en alternance des élèves du CRR – Conservatoire à Rayonnement Régional sous la direction musicale de Magali Bourquin :
Alma Bettencourt — piano,
Maya Devane — violoncelle, Pierre Cornu-Deyme — flûte traversière
Juliette Benveniste — piano, Piermattia Severin — violon, Maïwen Levy — violoncelle
Isadora Hossenlop — piano, Zoé Moreau — violoncelle, Yan Maratka — clarinette

Conception Séverine Chavrier
Scénographie Benjamin Hautin
Dramaturgie Benjamin Chavrier
Lumière Patrick Riou 
Son Frédéric Morier
Vidéo Jérôme Vernez
Assistanat à la mise en scène Maëlle Dequiedt
Assistanat Scénographie Louise Sari
Construction du décor Atelier du Théâtre de Vidy

Production Théâtre de Vidy – Compagnie La Sérénade Interrompue
Coproduction Odéon Théâtre de l’Europe – CDN Besançon Franche-Comté
Avec le soutien de la SPEDIDAM
Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture
DRAC- Île de France
Haute Ecole de Musique et Conservatoire de Lausanne

Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard (traduction de Michel Nebenzahl) est publié chez l'Arche Editeur, agent théâtral du texte représenté
La compagnie La Sérénade interrompue est conventionée par la DRAC Ile-de-France
Séverine Chavrier développe une résidence de territoire à Herblay pour une durée de trois ans avec le soutien de la Ville d'Herblay, la DRAC Ile-de-France, le Conseil départemental du Val d'Oise et le Festival Théâtral du Val d'Oise

 

dates

CRÉATION
09 mars 2016 au Théâtre de Vidy (Lausanne)

REPRISE
du 27 au 29 avril 2016 au CDN, Besançon Franche-Comté
du 13 au 29 mai à l'Odéon Théâtre de l’Europe

 

DOCUMENTS

Télécharger le dossier artistique

Télécharger la revue de presse

 

SÉVERINE CHAVRIER

Portrait & spectacles