2011

SERIE B.
J.G.BALLARD 

PRÉSENTATION

Fantaisie en trois actes, pour piano et auto, traversée dans les spasmes de l’amour à la mort.

Le B de Série B convoque cette famille de films qui donnaient à voir avec peu de moyens et beaucoup d’efficacité quelques crimes sans fard ajouté. Aussi atroces que ceux de LA FOIRE AUX ATROCITÉS, ouvrage d’un autre B, celui de Ballard, James Graham Ballard, sulfureux auteur de CRASH, adapté par David Cronenberg au cinéma. L’automobile y est le vecteur d’un érotisme noir, accélérateur de pulsions, où la catastrophe excite le désir et la répétition dans l’écrasement des tôles et l’éclatement des chairs. Après avoir célébré, du haut de son demi-queue, les affres du sadomasochisme chez Hanokh Levin dans ÉPOUSAILLES ET REPRÉSAILLES, Séverine Chavrier embarque Ballard à bord de son instrument favori et fonce gyrophare tournoyant vers le crash et ses victimes. Dans les effets de distance d’un certain humour, aussi noir que les touches chromatiques, sa course à l’accident croise de grands témoins, comme John Fitzgerald Kennedy, mêlé à une litanie d’attentats variés. Dopé aux NOCTURNES de Chopin, son piano s’enfonce allègrement dans les chemins ténébreux où Éros et Thanatos s’étreignent mortellement et exposent, dans les spasmes et le sang, les artifices d’un jeu théâtral et cinématographique tout d’invention exhibée.

GÉNÉRIQUE

Mise en scène : Séverine Chavrier  
Avec : Bénédicte Cerutti, Séverine Chavrier, Laurent Papot, Philippe Tlokinski et la participation de Hugo Cardinali 
Scénographie : Vincent Gadras
Images : Jules Zingg
Lumières : Robin Decaux
Son : Philippe Perrin

Co production : compagnie La Sérénade Interrompue ; Festival TEMPS D’IMAGES 2011/Le CENTQUATRE

 

dates

CRÉATION
14 au 16 octobre 2011 au Centrequatre-Paris, dans le cadre du Festival « Temps d’Images »

 

SÉVERINE CHAVRIER

Portrait & spectacles