GÉNÉRIQUE

Conception, réalisation et exécution Vimala Pons
Collaboration artistique Tsirihaka Harrivel
Assistante à la mise en scène Elise Lahouassa
Construction des objets Atelier de Nanterre-Amandiers, CDN (Marie Maresca, Charlotte Wallet, Marie-Benoîte Fertin, Jérôme Chrétien, Élodie Dauguet, Ivan Assaël, Mickael Leblond, Mickael Nodin), Marlène Bouana
Artificier Marc Chevillon
Collaboration SFX, fabrication des prothèses l’Atelier 69
Dispositif sonore IRCAM
Costumes Rémy Ledudal, Marie-Benoîte Fertin
Régie générale François Moustache
Direction de production Adeline Ferrante
Administration de production Alice Couzelas

Co-productions Nanterre-Amandiers, centre dramatique national ; 2 Pôles Cirque en Normandie - La Brèche, Cherbourg - Cirque Théâtre, Elbeuf ; Département Culture et Création du Centre Pompidou ; Bonlieu, Scène nationale d’Annecy ; Les Subsistances, Laboratoire de création artistique, Lyon ; Le CENTQUATRE-Paris ; Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry ; CDN Orléans / Centre-Val de Loire

Production déléguée Victoire Chose

Avec l’aide du ministère de la Culture, Direction Générale de la Création Artistique

LE PÉRIMÈTRE DE DENVER

Vimala Pons

C’est une notion complexe mais passionnante que présentera Vimala Pons dans ce nouveau TEST, qui fait partie d’une série d’expérimentations menées depuis deux ans avec Tsirihaka Harrivel à Nanterre-Amandiers.

MONDES CONSTRUITS ET MONDES DÉTRUITS

Sur le plateau, six objets de grandes tailles sont posés sur des piédestaux différents. L’espace proposé est une sorte de grand coin de pièce : une moquette rose pâle au sol, des murs blancs, un faux-plafond blanc cassé constitué de carrés amovibles, comme on en voit fréquemment (à 7 mètres de haut environ). On dirait un morceau d’une salle d’exposition. Une musique atmosphérique sera toujours présente sur laquelle se surimposera d’autres présences sonores à des moments bien choisis.

À très peu de moment le silence aura lieu.

Une voiture : une Fiat Panda blanche, le rocher jaune soufre d’un paysage désertique, un mur en briques d’Irlande dans lequel un corps est encastré, une table en marbre blanc, un escalier en pierres vertes et la colonne ionique d’un temple grec.

Le performeur, parlera beaucoup, presque sans arrêt. Il présentera Le Périmètre de Denver (notion de physique quantique et de philosophie) et en proposera plusieurs exemples à travers des reconstitutions qu’il fera en direct. Pour l’aider à se transformer en six personnes différentes, il sera assisté par une équipe. Comme sur les stands de Formule 1 sur les circuits : il faut aller vite dans les changements. Tout le monde travaille en même temps sur la voiture. Chaque objet énoncé plus haut, détiendra en lui son mode de destruction (explosion, fonte, effondrement, éjection / fendu, déteint, brisé, brûlé, épluché, chassé…) qui sera déclenché par le performeur pendant que l’objet est encore en équilibre sur le sommet de sa tête. L’état du début et l’état final du plateau pourront s’apparenter à deux « expositions » : mondes construits et mondes détruits.

Vimala Pons