GéNéRIQUE

D’après le roman de Christiane Singer publié aux éditions Albin Michel
Adaptation Chantal de la Coste, Julie Delille
Mise en scène Julie Delille
Interprétation Laurent Desponds, Lyn Thibault
Scénographie, costumes Chantal de la Coste
Création lumière Elsa Revol
Création sonore (en cours)
Régie générale Sébastien Hérouart
Décor Ateliers de construction MCB° Bourges
Administration Cécile Pennetier
Attachée à la production et diffusion Audrey Gendre
Graphisme David Morel à l’Huissier 

Production Théâtre des trois Parques
Coproduction (en cours) MCB° Bourges, Scène nationale de Bourges, Equinoxe, Scène nationale de Châteauroux, Théâtre de l’Union / CDN de Limoges.
Avec le soutien de Abbaye de Noirlac / Centre culturel de rencontre, CDN Orléans / Centre-Val de Loire

MISE EN scène

Comédienne issue de l’École de la Comédie de Saint-Étienne en 2009, Julie Delille y a travaillé sous la direction de Jean Claude Berutti, François Rancillac, Jean Marie Villégier, Olivier Maurin ou Jean Paul Delore… Après plusieurs années comme interprète et professeure de théâtre (notamment au Conservatoire d’Orléans et à l’Université d’Angers), et à la suite d’une année de recul et de réflexion, le désir d’initier au plateau, un certain univers, empli d’images, de sons et de silences s’est fait une évidence. Autour des thématiques qui lui sont chères — nature, langage et figure féminine — elle fonde en 2015 le Théâtre des trois Parques. Après L’Impromptu, créé en septembre 2016, c’est Je suis la bête adaptation du roman d’Anne Sibran qui voit le jour en février 2018. Julie a signé la mise en scène et y interprète le rôle de Méline, enfant sauvage au cœur de la forêt. Je suis la bête a obtenu le prix de la scénographie du CDN de Limoges et le prix de la SACD au festival Impatience 2018. Suit Le Journal d’Adam et Ève, fantaisie pour deux acteurs d’après Mark Twain, petite forme créée dans l’esprit de la décentralisation entre deux compagnies implantées en milieu rural, qu’elle interprète et co-met en scène avec Mélissa Barbaud et Baptiste Relat (Cie Scène nationale 7 dans la Drôme). Seul ce qui brûle d’après le roman de Christiane Singer, sera créé à l’automne 2020, Julie en signera l’adaptation et la mise en scène. Parallèlement à cela, Julie choisit de mener de nombreux ateliers et stages à destination des publics amateurs et scolaires, principalement sur le territoire berrichon, lieu d’implantation du Théâtre des trois Parques. De 2016 à 2019 Julie a été artiste associée à Équinoxe / Scène nationale de Châteauroux. À partir de la saison 19-20, c’est avec la MCB° / Scène nationale de Bourges que le cheminement se poursuit.

SEUL CE QUI BRÛLE

Christiane Singer / Julie Delille

« Je ne sais, cher et vénéré ami, si vous avez eu le terrifiant privilège de connaître la passion d’amour. C’est le plus vertigineux des abîmes dans lequel il soit possible à l’homme de descendre. Un abîme de flammes et de souffrances aiguës. Mais si quelqu’un se mêlait de vouloir sauver celui qui y est tombé, vous l’entendriez hurler comme si on lui arrachait la peau ! La seule délivrance est d’y être consumé sans résidus ! »

Christiane Singer

Inspiré d’une nouvelle de l’Heptaméron de Marguerite de Navarre, ce roman de Christiane Singer (Albin Michel,2006) nous plonge dans la troublante métamorphose de deux êtres ardents. Seul ce qui brûle, c’est l’histoire d’une passion amoureuse aussi noire que lumineuse, à l’époque où cerfs et loups régnaient encore sur les forêts d’Europe…