Avec Salma Ataya (dans le rôle interprété par Ashtar Muallem à la création), Natacha Kouznetsova, Victoria Belen Martinez, Cathrine Lundsgaard Nielsen, Voleak Ung 

Mise en scène Séverine Chavrier
Son Philippe Perrin, Jean-Louis Imbert
Lumière Patrick Riou, Laïs Foulc
Vidéo Emeric Adrian, Quentin Vigier
Assistante à la mise en scène Louise Sari
Plateau Loïc Guyon
Costumes Nathalie Saulnier
Accessoires Benjamin Hautin
Images Alexandre Ah-kye
Remerciements à Louise Sari, Lisi Estaràs, Patrick Riou, Cléa Vincent, Aina Alegre, Marion Floras, Jérôme Fèvre, Laurent Papot et aux Indépendances (C. Huckel, C. Pitrat, F. Bourgeon)

Production déléguée du diptyque CDN Orléans / Centre-Val de Loire
Après coups, Projet Un-Femme n°1
Production La Sérénade interrompue, avec le soutien de Théâtre Roger Barat - Herblay, Théâtre de la Bastille, Micadanses, Ballet du Nord - CCN de Roubaix dans le cadre des accueils studio, Théâtre du Nord - CDN de Lille dans le cadre d’une résidence.
Après coups, Projet Un-Femme n°2
Production La Sérénade interrompue Coproduction Les Subsistances 16/17, Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie I La Brèche à Cherbourg et Cirque - Théâtre d’Elbeuf Avec le soutien de Théâtre Roger Barat - Herblay, Nouveau Théâtre de Montreuil, Théâtre de la Bastille, Ménagerie de Verre dans le cadre de Studiolab, IRCAM, Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne, SPEDIDAM et ADAMI.

Un spectacle physique, maîtrisé, puissant.
La République du Centre

Découvrez le reportage de France 3, C'est un combat d'être une femme

Réécoutez l'interview de Séverine Chavrier sur France Bleu

C’est l’une des réussites de Séverine Chavrier : instituer sur le plateau une géographie propre aux souvenirs de chacune, avec quasiment rien, même si au fur et à mesure de la résurrection, la scène se remplit d’accessoires. 
Anne Diatkine / Libération

De leurs récits de vie, Séverine Chavrier a créé un spectacle où elles se racontent, où elles jouent et dansent leur vie. Là, sur le plateau, sans artifice, avec une énergie folle, une sacrée dose d’humour et un sens de l’autodérision terrible, n’hésitant pas à danser un crêpage de chignon prompt à défriser les moustaches des misogynes du monde entier ! À ceux-là elles tiennent tête, avec malice, avec courage. 
Marie-José Sirach / L’Humanité

Écoutez l'émission de France Culture, Ping Pong

Victoria Belen Martinez, une des cinq interprètes, propose un solo de danse et de cirque, Capuche, en tournée hors les murs en Région Centre-Val de Loire.
À découvrir ici.

APRÈS COUPS, PROJET UN-FEMME

DIPTYQUE

JEUDI 4 OCTOBRE 19H30
SAMEDI 6 OCTOBRE 18H00
DIMANCHE 7 OCTOBRE 16H00

Durée : 3h15 avec entracte – salle Antoine Vitez - événement Facebook

Avec cinq interprètes venues d’horizons géographiques — Argentine, Russie, Palestine, Cambodge, Danemark — et artistiques différents — danse, cirque, théâtre, musique – Séverine Chavrier convoque des individualités dont elle fait entendre les voix, les récits qui entremêlent histoires personnelles, trajets artistiques et histoire politique. Ses princesses éclopées, échappées des livres de contes, portent les cicatrices des histoires de leur peuple, sur des corps mus par le besoin de sentir avant tout vivants.

Avertissement : personnes photosensibles, le spectacle (uniquement la deuxième partie) comporte des lumières stroboscopiques.


"Avec Natacha Kouznetsova, nous avons mené plusieurs projets ensemble. Je suis très touchée par sa pureté, sa foi, son engagement, ce qu’elle porte en elle de l’exil. Natacha Kouznetsova est russe. En tant que musicienne, je suis aussi sensible à cette culture que je connais bien, la musique russe, mais aussi la littérature. Les textes de guerre de Müller et de Liddell mais aussi La fin de l'homme rouge ou La Supplication de Svetlana Alexievitch avec ces interviews de personnes de différentes générations sur Tchernobyl, l’URSS, cette période historique, la confrontation de la grande et des petites histoires, tout cela a nourri, mon propos, mon envie aussi de poursuivre avec Natacha qui a son histoire, son parcours, un trajet, le sien, à raconter. Nous avons donc commencé à travailler à partir de ce matériau : l’histoire de Natacha, sa tante morte d’un cancer de la thyroïde, sa formation de danseuse classique, les «danses caractères» qu’on lui a enseignées..."
Séverine Chavrier

tournée

Festival TNB / RENNES
16 et 17 novembre

La Comédie de Reims / Manège de Reims
28 février et 1er mars