Conception, mise en scène et interprétation Johann Le Guillerm
Régie lumière Flora Hecquet
Régie vidéo David Dubost
Création lumière Anne Dutoya
Création musicale Alexandre Piques
Costume Anaïs Abel
Fabrication et construction Sylvain Ohl
Décor Alexandra Boucan

Production Cirque ici - Johann Le Guillerm
Coproduction 2 Pôles Cirque en Normandie - La Brèche/Cherbourg – Cirque-Théâtre/Elbeuf, Agora - Pôle national cirque Boulazac Aquitaine, Archaos - Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée, Le Grand T - Théâtre de Loire-Atlantique, Le Monfort Paris, TANDEM scène nationale, Théâtre de l’Agora - Scène nationale d’Évry et de l’Essonne, Les Treize Arches - scène conventionnée de Brive, Le Volcan – Scène nationale du Havre CREAC – La citéCirque de Bègles.
Johann Le Guillerm a été accueilli en résidence d’écriture au Monastère de Saorge dans le cadre de l’opération « Monuments en mouvement » du Centre des monuments nationaux.
Résidences de création Théâtre de l’Agora - scène nationale d’Evry et de l’Essonne, Le Channel - scène nationale de Calais, 2 Pôles Cirque en Normandie - La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf, Comédie de Caen - CDN de Normandie.
Avec le soutien du Conseil départemental de l’Essonne.
La compagnie est subventionnée par le ministère de la Culture (DGCA et DRAC Ile-de-France), la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et l’Institut Français, Ville de Paris.

De cet animal pensant formé au cirque, on connaissait les spectacles sur piste, les installations, les Architextures. Avec Le Pas Grand Chose, Johann Le Guillerm nous fait découvrir une autre face de son inventivité de savant ignorant en déployant une attraction aussi logique que loufoque.
Jean-Pierre Thibaudat, Mediapart

Johann Le Guillerm n’avait pas seulement étudié l’acrobatie, mais aussi le clown. Cette dimension burlesque, inexplorée jusque-là, éclate dans Le Pas Grand Chose : un burlesque à la Buster Keaton, impavide et lunaire, à l’équilibre aussi subtil que ceux auxquels il nous a habitués avec les performances physiques de Secret.
Fabienne Darge, Le Monde

LE PAS GRAND CHOSE

jeudi 30 janvier 20H30
vendredi 31 janvier 21H00

1h20 - salle Antoine Vitez

Après quinze ans d’exploration muette des frontières du cirque, Johann Le Guillerm prend la parole dans une géniale « tentative pataphysique ludique ». L’artiste nous parle de sa propre relation au « pas grand chose ». Il affirme sa science de l’idiot contre les savoirs académiques, dans un dispositif qui emprunte à la conférence, la performance et au spectacle. Il mène des expériences en direct et fait le point sur le monde qui l’entoure. Introduction à une pensée des plus singulières, la pièce invite à réinventer le monde à partir de presque rien, ou d’un je-ne-sais-quoi.


Le Pas Grand Chose s’inscrit dans la continuité des recherches sur les points de vue que j’ai entamées en 2001 avec le projet Attraction. Attraction est une utopie, l’affirmation que le monde peut être réélaboré par soi-même pour ne pas le subir mais mieux l’éprouver, le penser, le vivre. Cette reconstruction poétique s’écarte des chemins tracés pour créer de nouvelles alternatives en résistance radicale aux prêt-à penser. J’explore aujourd’hui les ressorts de la conférence spectacle pour révéler une autre facette encore de ce paysage obstinément élaboré depuis 15 ans.

Johann Le Guillerm