Conception, écriture et mise en scène Le Raoul Collectif (Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot)
Avec Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot
Musiciens Philippe Orivel, Julien Courroye, Clément Demaria
Direction technique, arrangeur musical Philippe Orivel
Création sonore Julien Courroye
Régie générale, régie son Benoît Pelé
Régie plateau Clément Demaria
Régie lumière Nicolas Marty
Assistante à la mise en scène Yaël Steinmann
Seconde assistante Rita Belova
Scénographie Juul Decker
Costumes Natacha Belova
Chargées de production et diffusion Catherine Hance & Aurélie Curti

Production Raoul Collectif
Coproduction Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Théâtre de Namur, Mars – Mons Arts de la Scène, Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, Maison de la Culture de Tournai, La Coop asbl…
Avec le soutien de Wirikuta asbl

Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot se sont engagés dans la voie quelque peu utopique, lente mais fertile de la création en collectif. Ils ont élaboré ensemble une méthode de travail qui prend en charge toutes les dimensions de la création et de la production (documentation, mise en scène, scénographie, son, lumière, texte, diffusion,…(en n’excluant pas le recours ponctuel à un «œil extérieur» et à d’autres forces qui gravitent autour du collectif (assistante, directeur technique, costumière,…).

De cette dynamique – sorte de laboratoire pratique de démocratie-, de la friction de leurs cinq tempéraments se dégage une énergie particulière, perceptible sur le plateau, une alternance de force chorale et d’éruptions des singularités, une tension réjouissante, tant dans le propos que dans la forme, entre rigueur et chaos, gravité et fantaisie.

Avec Une cérémonie, soirée génialement foutraque où le rituel africain rencontre la savoureuse belgitude d’une fanfare déjantée, on chevauche hardiment sur le dos de rêves festifs, de poésie gaillarde, de sursauts pathétiques ou héroïques. Le Raoul Collectif embrasse très large, certes, mais cela ne l’empêche pas de nous étreindre fermement, tendrement, follement.
Catherine Makereel, Le Soir

Une performance pétaradante qui épouse notre monde désaxé par la Covid19 pour s’élever à un niveau de joie de vivre qui dépasse ce climat funeste.
Christian Jade, rtbf.be

Le Raoul Collectif revient pour Une cérémonie. Un joyeux foutoir boosté par le jazz et qui retombe sur ses pattes grâce à Sophocle. Estelle Spoto, Vif Focus

Et pour tout magnifier, ils y mêlent des phrases d’une beauté qui donne le frisson, des scènes de Don Quichotte à Shakespeare, en passant par Antigone qu’incarne Anne-Marie Loop. Quand celle-ci porte un toast au simple fait d’être réunis et réplique à Créon incarnant tous les pouvoirs : « Comment oses-tu !», un frisson parcourt la salle.
Guy Duplat, La Libre Belgique

On mise sur un théâtre qui croit en l’imagination. Ce n’est pas qu’on n’aime pas les théâtres exclusivement documentaires ou purement militants mais on a toujours eu ce désir d’amener des contenus de société qui nous animent en tant qu’individus, et de les transpercer par notre désir de poésie.
Catherine Makereel, Le Soir

Nous sommes un groupe qui se réunit et tente, par de petites choses, d’avancer, de chercher une solution, une issue et d’élargir les failles de ce système qu’il déplore. Ce petit groupe essaye de transformer les choses.
Stéphanie Bocart, La Libre Belgique

En même temps, les intuitions d’avant le Covid se sont confirmées. Ça s’appelait déjà « Une Cérémonie », la tentative de chercher un rituel, d’arracher de la vie à un contexte mortifère, c’était déjà là.
Catherine Makereel, Le Soir

En somme, ils sont de leur temps, bouleversants de sincérité dans la construction de leur maturité.
Pierre David, Culture 31

UNE Cérémonie

Mercredi 14 avril 20h30
Jeudi 15 avril 19h30
Vendredi 16 avril 20h30

2h - salle Jean-Louis Barrault

C’est peut-être à une cérémonie que nous sommes invités. Une cérémonie qui cherche ses règles et ses formes, qui hésite sur ses costumes et son protocole. On y devine l’histoire fantasmée d’un groupe en quête d’absolu, trimbalant ses idéaux, ses rêves et ses instruments de musique. On ne sera pas surpris qu’au cœur de ce nouveau spectacle, pointe la figure de Don Quichotte, Sancho Panza, du trio Rossinante ; un groupe de jazzmen abîmés des années 50, “chics et cramés” ; les musiciens du groupe de rock du film Leningrad Cowboys Go America de Kaurismäki ; Le vodoun ; Les Compagnons de l’Apocalypse dans Le Pendu de Saint-Pholien de Georges Simenon.
Voici dix ans que Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot sont compagnons de route, frères d’armes de théâtre et de musique. Après Le Signal du promeneur (2012), Rumeur et petits jours (2015) présenté au CDNO en 2018, Une cérémonie est le troisième opus du Raoul Collectif.

RENDEZ-VOUS

Jeudi 15 avril à l'issue de la représentation
Rencontre avec l’équipe
Atelier du CDNO

Réserver