Mise en scène La Brute (Jérôme De Falloise, Raven Ruëll, Anne-Sophie Sterck, Wim Lots, Nicolas Marty)
Comédiens Jérôme De Falloise, Raven Ruëll, Anne-Sophie Sterck, Martin Panel, Ninuccia Berthet, Julie Peyrat, Gabriel Bideau, Marion Gabelle, Ninon Borsei, Martin Rouet

Accompagnement dramaturgique Sonia Verstappen

Création son et musique live Wim Lots
Création lumière, régie générale et lumière Nicolas Marty Régie son Julien Courroye

Assistanat à la mise en scène Coline Fouquet
Scénographie et costumes Marie Szersnovicz
Administration, production et diffusion Catherine Hance, Aurélie Curti

Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles Production Wirikuta ASBL

Coproduction La Brute ASBL, Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, La Coop ASBL / Shelter Prod
Avec l’aide de taxshelter.be, ING & tax-shelter du Gouvernement fédéral belge
Avec le soutien de la COCOF

Construction décors et costumes Ateliers du Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Remerciements Sonia Verstappen, Marie Devroux, Marie Alié, Manuel Chemla, Marie Bruckman, Robin Lescot, UTSOPI, Quentin Deltour, Julie Bechet, Marie-Christine, Lola et Pascal, Espace P de Liège, Jean-Luc Drion et Josiane, Maxime Maes, Julie Arcelin, Katia Jones, Janis, Karine Minnen, Alexandra Paparelli, Pierrick De Luca, Marie L. Barret, Jean-Michel Chaumont, Roxana Burlacu, Thierry Schaffauser, Marianne Chargois, le STRASS, Fabian Drianne, Delphine, Espace P Bruxelles, Irène Kaufer, Gail Pheterson, Pascale Maquestiau, Hans Vandecandelaere, Guy De Troyer, Franz-Manuel Vandelook, Jimmy, Didier, Renaud Maes, Magaly Rodriguez Garcia, Yvan, José, Ingrid, Gaëtan Absil, Alex Avenière, Alice Jo, Priscilla Adade-Helledy et tous ceux que nous aurions oublié.

Ils ont travaillé et mûri trois ans le thème et la réalité de la prostitution à travers un nombre impressionnant de rencontres de prostituées, de lectures de leurs témoignages, de visionnages de films, de travail de groupe. Ils auraient pu crouler sous leur documentation, faire du didactisme sous-brechtien ou du théâtre action à l’ancienne. Or, sans renier ces boîtes à outils de théâtre, ils en font une synthèse impressionnante. Ils insistent justement sur la nuance : leur performance n’est pas "documentaire" mais "documentée" et leur réflexion sur la manière de transmettre est aussi importante que le contenu.
Le noyau central, c’est le témoignage de Sonia Verstappen, une prostituée à la retraite de la rue d’Aerschot à Bruxelles. Elle a fondé un syndicat de défense de ces travailleurs.euses du sexe qui se veulent "indépendant.e.s" par rapport au traditionnel proxénète ou aux réseaux mafieux.
(...) Sur ce fond vécu, très dur, s’élabore petit à petit avec intensité et recul à la fois, le comble de l’art, une réflexion politique et un discours polémique tous terrains. Sur le plateau, une sociologue défend ces laissées pour compte marginales qui s’occupent d’autres marginaux plus ou moins honteux, les clients. Ils assouvissent des fantasmes hors couple traditionnel et trouvent en elles un refuge s’ils sont eux-mêmes "hors circuit". Au total un spectacle d’une rare cohérence, dur sur le fond, politique sans lourdeur, remarquablement construit et interprété. Nécessaire pour interroger une époque à la fois cynique et pudibonde dont la prostitution n’est que le reflet sauvage.

Christian Jade, RTBF

PAYING FOR IT

Jeudi 23 juin 20h30
Vendredi 24 juin 19h30

CRÉATION 1h30 - salle Jean-Louis Barrault

Fruit d'une longue enquête, ce nouveau spectacle du collectif La Brute, très documenté, s'intéresse à un tabou : la prostitution. Il est autant question de parler du marché du service sexuel que de la place du sexe dans notre société. En multipliant les sources et les témoignages, que ce soit des prostituées, des policiers de la brigade des mœurs, des clients ou des associations de défense des travailleurs du sexe, ce collectif belge a voulu montrer toutes les nuances d'un monde obscur trop souvent caricaturé.

Spectacle proposé par Wirikuta ASBL, bureau d’accompagnement à la création et aux développements de projets théâtraux. Fondée en avril 2018, cette structure est née du désir des cinq membres du Raoul Collectif de rassembler, coordonner et mutualiser les forces pour soutenir les projets individuels de ses membres.www.wirikuta.be


RENDEZ-VOUS

Vendredi 24 juin à l'issue de la représentation
Rencontre avec l'équipe
Atelier du CDNO

Réserver