Conception, texte et mise en scène Lola Arias
Avec  Yoseli Arias, Paulita Asturayme, Carla Canteros, Estefania Hardcastle, Noelia Perez, Ignacio Rodriguez et Inés Copertino (musicienne) 
Dramaturgie Bibiana Mendes
Collaboration artistique Alan Pauls
Traduction pour le surtitrage Alan Pauls (français), Daniel Tunnard (anglais)
Scénographie et décors Mariana Tirantte
Chorégraphie Andrea Servera
Musique Ulises Conti et Inés Copertino
Lumière David Seldes
Vidéo Martin Borini
Costumes Andy Piffer
Assistanat à la mise en scène Pablo Arias Garcia
Régie générale David Seldes   
Régie vidéo Martin Borini
Régie son Ernesto Fara

Montage de la production et des tournées Lison Bellanger et Emmanuelle Ossena (EPOC productions)
Direction de tournée et tour manager Lucila Piffer
Administration et production Mara Martinez (Lola Arias Company)
Production Luz Algranti et Sofia Medici
Production technique Ezequiel Paredes
A⁠ssistanat réalisation décor Lara Stilstein
Assistanat réalisateur CTBA Julián Castro et Florencia Galano
Assistanat de production Juan Manuel Zuluaga Bolívar
Assistanat à la scénographie Lara Stilstain
Assistanat à la régie générale Facundo David
Casting Tálata Rodríguez (GEMA films)
Conseil juridique Felix Helou
Travail social Soledad Ballesteros

Production Lola Arias Company
Production associée Gema Films
Coproduction Complejo Teatral de Buenos Aires, Festival d’Avignon, Festival d’Automne à Paris, Théâtre de la Ville (Paris), Théâtre national Wallonie-Bruxelles, Festival Tangente St Pölten, Kaserne Basel, La Comédie de Genève, Maxim Gorki Theater (Berlin), Nationaltheatret (Oslo), Scène nationale du Sud-Aquitain (Bayonne), Le Parvis Scène nationale Tarbes-Pyrénées, La Rose des vents Scène nationale Lille Métropole Villeneuve-d’Ascq, NEXT Festival, Théâtre national de Strasbourg, International Sommerfestival Kampnagel (Hambourg), Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, Zürcher Theater Spektakel (Zurich), Künstler innenhaus Mousonturm (Francfort), The Brighton Festival, Centre dramatique national Orléans Centre-Val de Loire, Fonds TransFabrik deutsch-französischer Fonds für darstellende Künste
Construction des décors Ateliers de construction du Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique
Remerciements  Gema Juárez Allen et Clarisa Oliveri, Rita et Remo Pauls, Lucia Arias, Roy Kaplan, Laura Nicolás, Mariana Volpi, Mellisa Aller
Représentations en partenariat avec France Médias Monde

Artiste argentine installée à Berlin, Lola Arias est metteure en scène de théâtre et cinéma, réalisatrice et autrice. Ses productions brouillent les frontières entre la réalité et la fiction et rassemble des personnes d’horizons différents (vétérans de guerre, réfugiés, travailleurs du sexe…) dans des projets de théâtre, de cinéma, de littérature, de musique et d’art visuel. Depuis 2007, elle dévellope un théâtre documentaire avec des œuvres comme My Life After (2009), That Enemy Within (2010), Melancholy and Demonstrations (2012) qui porte sur la dépression traversée par sa mère, Minefield (2016) qui réunit des vétérans britanniques et argentins ou encore Happy Nights (2023) mettant en scène des danseurs et travailleurs du sexe. En 2018, son premier long-métrage Theatre of War a été sélectionné pour le 68ème Forum du Festival du Film de la Berlinale et a reçu plusieurs prix, tandis que son deuxième film, Reas (2024), a été présenté en avant-première lors de la 74ème édition de ce même festival. En 2024, elle se voit aussi décerner le Ibsen Price pour l’ensemble de son parcours et présente sa nouvelle création Los días afuera dans toute l’Europe.

LOS DÍAS AFUERA

MERCREDI 26 MARS  20H30
JEUDI 27 MARS 19H30

1H45 – Salle Jean-Louis Barrault
En espagnol – Surtitré en français
Création / Coproduction CDNO

Entre 2022 et 2023 la metteure en scène et réalisatrice argentine Lola Arias s’est immergée dans l’univers carcéral de Buenos Aires, à la rencontre de femmes et de personnes transgenres condamnées pour trafic de drogue. Elle en a réalisé un film, REAS, primé à la Berlinale 2024 à Berlin, et un spectacle, Los días afuera (Les Jours dehors). Passée maîtresse dans l’art de mêler les genres et brouiller les pistes : se jouant des codes du music-hall dans une installation qui évoque les faubourgs de Buenos Aires, entre mouvements de voguing et airs de cumbia, Los días afuera est un hymne à la liberté.

Qu’est-ce que c’est que rentrer chez soi après la prison ? En quoi le quartier, la famille, son propre corps se sont-ils transformés ? Comment commencer à écrire l’avenir quand le passé vous hante ? Los Días afuera est une pièce de théâtre documentaire musical mettant en scène des femmes et des personnes transgenres qui ont passé des années en prison en Argentine et qui sont aujourd’hui libres. Le spectacle raconte la vie de six personnes, déroulant leurs biographies dans un album d’histoires imprévisibles. Nacho travaille comme chauffeur de taxi et joue dans un groupe de rock, Paulita travaille dans un atelier textile clandestin en chantant de la cumbia et Noelia gagne sa vie comme travailleuse du sexe et organise des kiki-balls et des manifestations pour la visibilité des transgenres. Toutes ont purgé leur peine et tentent aujourd’hui de reconstruire leur vie, mais elles se heurtent à la difficulté d’avoir un casier judiciaire. 

Dans un espace entre chantier de construction et plateau de tournage, une voiture embarque les personnages dans un voyage à travers le temps. Sur le plateau, des images sont projetées. Les protagonistes changent de costume pour incarner d’autres figures : des gardiens, des membres de la famille… Le temps de la pièce est le temps de la vie qui avance et recule. Iels dansent et chantent leur passé en prison, revivent leur vie comme une fiction et inventent un futur possible.

RENDEZ-VOUS

Jeudi 27 mars
À l’issue de la représentation
Rencontre avec l’équipe
Atelier du CDNO

Réserver