Conception et écriture  Émilie Rousset et Maya Boquet
Mise en scène et dispositif  Émilie Rousset
Avec Véronique Alain, Antonia Buresi, Rodolphe Congé, Suzanne Dubois, Emmanuelle Lafon, Thomas Gonzalez, Anne Lenglet, Aurélia Petit, Gianfranco Poddighe, Lamya Regragui, Anne Steffens, Nanténé Traoré, Manuel Vallade, Margot Viala, Jean-Luc Vincent en alternance Hélène Bressiant
Dispositif vidéo Louise Hémon
Dispositif lumière  Laïs Foulc
Dispositif son  Romain Vuillet
Dramaturgie Maya Boquet
Montage Vidéo Carole Borne
Régie son et vidéo Romain Vuillet
Régie générale et lumière Jérémie Sananes

Production, administration, L’œil écoute
Mara Teboul & Marie-Pierre Mourgues
Production John Corporation (Paris)

Coproduction T2G – Théâtre de Gennevilliers ; Festival d’Automne à Paris ; Groupe des 20 Théâtres en Île-de-France ; le POC ! d’Alfortville - Action financée par la Région Île-de-France et avec l’aide du ministère de la Culture - Avec la participation du DICRéAM, avec le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Comédiens de l’ESAD – PSBB et le soutien de la Spedidam

Émilie Rousset est metteure en scène, au sein de la compagnie John Corporation elle explore différents modes d’écriture théâtrale et performative. Elle utilise l’archive et l’enquête documentaire pour créer des pièces, des installations, des films. Elle collecte des vocabulaires, des idées, observe des mouvements de pensée. Ensuite elle les déplace et invente des dispositifs ou des acteurs incarnent ces paroles. Une superposition se crée entre le réel et le fictionnel, entre la situation originale et sa copie. Après avoir étudié à l’école du TNS en section mise en scène, elle a été artiste associée à la Comédie de Reims. Elle a notamment signé Mars-Watchers pour le festival Reims Scènes d’Europe. Au Grand Palais, pour la Monumenta Kabakov, elle a créé Les Spécialistes un dispositif performatif qui se réécrit en fonction de son contexte d’accueil. La pièce a été reprise dans de nombreux théâtres, musées, et festivals. Elle coréalise une série de films courts avec Louise Hémon, Rituel 1 : L’Anniversaire, Rituel 2 : Le Vote, Rituel 3 : Le Baptême de mer. Ces films ont été projetés dans des festivals de cinéma et d’arts vivants, ainsi qu’au Centre Pompidou. Le prochain épisode, Rituel 4 : Le Grand débat, met sur scène le tournage d’un débat présidentiel. Sa nouvelle pièce, Rencontre avec Pierre Pica, retranscrit son dialogue avec un linguiste. Les deux projets sont créés au Festival d’Automne à Paris 2018 et au sein du programme New Settings de la Fondation d’entreprise Hermès.

Maya Boquet est réalisatrice sonore, auteure, dramaturge, elle collecte des récits, des parcours de vie, des paysages sonores pour la radio et le théâtre, en explorant le continuum entre fiction et documentaire. Elle a aussi adapté des fictions radiophoniques pour France Culture et écrit des dramatiques pour France Inter. Dernièrement elle a co-mis en scène avec Thomas Guillaud- Bataille, L’Âge du Slow, créé à la Péniche Pop en 2018. Elle collabore avec Duncan Evenou et Lancelot Hamelin sur le Light House, un projet de collecte de rêves à travers plusieurs villes (Nanterre, Le Caire, New York) et depuis 2014 elle co-écrit Les Spécialistes avec Émilie Rousset.


Emilie Rousset et Maya Boquet ont choisi de conserver les témoignages de douze personnalités totalement impliquées dans cette lutte et de les restituer après montage. Douze voix, douze minutes, impossible de les écouter toutes, impossible pour chaque spectateur d’assister au même spectacle. Et pourtant, quel que soit le choix de chacun d’écouter Unetelle plutôt qu’Untel, les sensations sont les mêmes d’avoir assisté à un spectacle inédit, un spectacle où la parole ne sert pas de paravent mais bien de trame à une réflexion hautement politique sur les droits des femmes aujourd’hui. (…)
Marie-José Sirach, L’Humanité

RECONSTITUTION :
LE PROCÈS DE BOBIGNY

Mardi 13 mai 20H
Mercredi 14 mai 19H
Jeudi 15 mai 20H

2H30 - Plateau Barrault

Avec Reconstitution : le procès de Bobigny, Émilie Rousset et Maya Boquet s’emparent d’un événement historique : le procès, tenu le 8 novembre 1972, de Marie-Claire Chevalier et de sa mère pour l’avortement de la jeune fille suite à un viol. Moment crucial dans l’avancée des droits des femmes, ce procès mené par la célèbre avocate Gisèle Halimi cristallise les réflexions et combats féministes de l’époque. Dans un dispositif original, en cheminant parmi 15 interprètes, chaque spectateur construit son propre parcours de réflexion sur le sujet et ses ramifications actuelles, mais aussi sur le processus même de la représentation.

À partir de la retranscription du procès, prolongée par des témoignages contemporains, Émilie Rousset et Maya Boquet mettent en question à la fois le statut de l’archive et la résonance actuelle des thèmes abordés. Le dispositif original de Reconstitution déconstruit l’aspect théâtral du procès. Chaque spectateur est amené à choisir et à mener son propre chemin d’appropriation et de compréhension, en naviguant entre quinze interprètes comme autant de témoignages en adresse directe, avec notamment les contributions de Simone de Beauvoir, de médecins Prix Nobel, de Delphine Seyrig ou de Michel Rocard. Dans leurs interstices, une place est ménagée à la réflexion et à l’échange. En offrant aux spectateurs la possibilité d’une mise en perspective, la pièce interroge la notion même de reconstitution et du décalage entre un événement, les documents produits et leur représentation.

EN REGARD

Vendredi 16 mai à 19h30
Annie Colère (2022)
Blandine Lenoir
Cinéma Les Carmes

Représentations adaptées
Réalisation Accès Culture
Réservations au 02 38 81 01 00
ou oceane.duhamel@cdn-orleans.com

Réserver