De François Gremaud et Victor Lenoble
Son Raphaël Raccuia
Collaborations artistiques 
Séverine Besson, Léo Piccirelli, Kwok-Tung Kan, Sara Zazo Romero, Elena Diez del Corral Areta, Antoine Surrer, Joël Maillard
Direction technique et lumière Stéphane Gattoni– Zinzoline

Administration, production, diffusion Michaël Monney, Noémie Doutreleau
Coproduction 2b company Arsenic – Centre d’art scénique contemporain

Soutiens Ville de Lausanne, Canton de Vaud, Loterie Romande

François Gremaud et Victor Lenoble expérimentent un dispositif où il n’y a plus besoin de présences animées en chair et en os pour que l’art vivant le reste – car par chance, on est là, nous, les spectateurs, devant la scène vide et éclairée, où deux très grandes enceintes siègent côté cour et côté jardin – on garde le vocabulaire du théâtre. Comment hallucine-t-on des corps malgré leur absence ? Est-elle un simulacre, cette absence, les deux enceintes pouvant cacher des acteurs ? Les voix qu’elles amplifient sont-elles préenregistrées ou agissent-elles en live ? Toutes ces questions non tranchées agitent le spectateur, qui se surprend à visualiser des paysages, des poules sur le plateau, une biche égarée qui nous contemplerait par exemple, ou à percevoir des mots derrière des sons – car l’expérience minimaliste porte également sur le langage.
Anne Diatkine - LIBÉRATION

PIÈCE SANS ACTEUR(S)

Jeudi 13 janvier 20h30
Vendredi 14 janvier 18h00

Atelier du CDNO - 1h15

Sur le plateau, il y a deux enceintes qui diffusent le dialogue entre François et Victor. Comme l’indique le titre, aucun acteur n’est sur scène. Partant du même postulat que Georges Perec pour La Disparition (un roman sans la lettre
« e »), François Gremaud et Victor Lenoble ont imaginé un spectacle simple et joyeux à partir d’une contrainte formelle. L’absence d’un corps empêche-t-elle de composer une pièce ? Que signifie
la volonté de ne pas vouloir apparaître dans une société de surmédiatisation ? La nouvelle co-création de Victor Lenoble et du Suisse François Gremaud, déjà présent avec Conférences de choses lors des SOLI 2020, s’amuse de cette situation du vide et propose un pacte ludique et décalé au public.